Raisons organiques

Cialis®

Cialis original€2.97 par pilules Acheter

Cialis Générique

Cialis générique€0.91 par pilules Acheter

Viagra®

Viagra original€3.01 par pilules Acheter

Viagra Générique

Viagra générique€0.47 par pilules Acheter

Les causes organiques de la dysfonction érectile

Notre précédent article traitait des nombreuses causes psychogènes (ou psychologiques) pouvant déclencher des troubles de l’érection. Les causes psychogènes sont liées à des problèmes psychologiques, affectifs, relationnels, ou situationnels. Dans cet article, nous allons vous détailler le second type de troubles érectiles, le type organique, c’est-à-dire lié à l’organisme de manière générale. Nous allons donc détailler les différentes causes organiques pouvant déclencher ou favoriser un dysfonctionnement érectile. Quand il est question de troubles de l’érection organiques, il est aussi souvent question de maladies relativement graves ayant déclenché le trouble, c’est pourquoi il est impératif de consulter pour chercher d’où ce trouble pourrait venir.

La dysfonction érectile d’origine organique

La dysfonction érectile organique peut découler d’un problème de santé, du vieillissement, de la prise de certains médicaments, d’une mauvaise hygiène de vie, et de bien d’autres facteurs. Il s’agit donc de troubles de l’érection entièrement liés à l’organisme (mais cela n’empêche pas de cumuler également un trouble de l’érection psychogène), à la santé du corps.

Il existe de nombreux facteurs et raisons organiques pouvant expliquer un trouble de l’érection :

Le vieillissement

Les fonctions sexuelles et tout ce qui leur est lié sont naturellement altérés par l’âge de l’homme. L’altération concerne les stimulus responsables de l’excitation, la sensibilité du pénis, la rigidité des érections, la fréquence des érections naturelles (nocturnes et matinales), la puissance et le volume de sperme lors de l’éjaculation, tout cela réduit également la motivation sexuelle et la fréquence des relations sexuelles. Il faut également prendre note de la baisse du taux de testostérone, ainsi que des troubles liés à l’augmentation de la taille de la prostate dans le processus de vieillissement.

Hygiène de vie

Hygiène de vieLe surpoids, le fait d’avoir une alimentation non équilibrée et de manger des repas riches en graisses avant un rapport peuvent être très handicapants. Le manque de sport peut également être un élément favorisant les troubles. En effet, le sport permet normalement de diminuer les facteurs de risque (diabète, hypertension, etc), et d’améliorer la circulation sanguine.

La majorité des hommes présentant des troubles de l’érection fument ou ont un jour été fumeurs. Le risque d’avoir un jour des troubles érectiles est d’ailleurs multiplié par deux pour les fumeurs. Le tabac aggrave l’hypertension et l’artériosclérose (maladie de la paroi artérielle), il favorise ainsi la fuite veineuse (l’incapacité des veines du pénis à retenir le sang et donc maintenir une érection). Chez les fumeurs, les troubles de l’érection sont généralement le signe d’une maladie vasculaire.

Passé l’impression de soulagement du stress (dans le cas du tabac) ou d’euphorie dans le cas de l’alcool, voire en cas de l’utilisation de drogues (qui peuvent être à l’origine de pannes), une action cérébrale très néfaste sur la fonction érectile est notée. De plus, l’alcool diminue la testostérone qui est à l’origine du désir et qui favorise habituellement l’érection.

Les facteurs médicamenteux

Certains médicaments peuvent causer des troubles de l’érection, ainsi, nous pouvons citer les médicaments contre l’hypertension l’excès de cholestérol, les troubles psychiatriques, la dépression, l’hypertrophie bénigne de la prostate, l’alopécie, etc.

Si vous pensez que l’un de vos médicaments est responsable d’un trouble de l’érection, parlez-en à votre médecin traitant. N’arrêtez jamais votre traitement sans son avis.

Les facteurs vasculaires

4 hommes sur 10 souffrant de troubles de l’érection présentent un facteur vasculaire. Quand on parle de facteurs vasculaires, on parle des cardiopathies, des maladies des coronaires, des artérites, de l’hypertension artérielle, et de l’athérosclérose. Les hommes souffrant d’hypertension ont deux fois plus de chances d’avoir des troubles de l’érection, un taux de cholestérol élevé est également un facteur de risque à cause de l’obstruction des artères.

La dysfonction érectile est donc souvent le symptôme d’une maladie vasculaire, et rien que pour cette raison, cela mérite bien une consultation avec votre médecin.

Diabète

C’est une maladie en constante évolution. Principalement liée à notre mode de vie de plus en plus sédentaire et à une mauvaise alimentation, elle est foudroyante pour la sexualité, car elle provoque des troubles de l’érection chez jusqu’à 75 % des malades. La dysfonction érectile est également l’un des premiers symptômes de cette maladie, consultez dès que possible !

Maladies neurologiques

La maladie de Parkinson, l’épilepsie, la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, et les AVC peuvent être des facteurs déclenchants des troubles de l’érection.

Traumatismes physiques

De nombreux traumatismes peuvent causer des troubles de l’érection, ils peuvent être brutaux comme à la suite d’un accident de voiture par exemple, mais également légers et répétés comme chez les cyclistes. Fracture du bassin associé à un traumatisme de l’urètre, traumatismes de la moelle épinière (pouvant altérer, mais pas forcément faire disparaitre la fonction érectile), traumatismes de périnée, les traumatismes physiques sont une cause fréquente de troubles de l’érection.

Opérations chirurgicales

Opérations chirurgicalesL’une des causes principales de la dysfonction érectile d’origine chirurgicale est déclenchée par le traitement du cancer de la prostate. L’opération se nomme la prostatectomie totale, soit l’ablation totale de la prostate et parfois des tissus qui l’entourent. Qu’elle lèse ou non les nerfs érecteurs (ce que certains chirurgiens maitrisent mieux que d’autres pour préserver la vie sexuelle), l’opération a toujours pour conséquence la disparition des érections de manière au moins temporaire. Il faut parfois attendre jusqu’à deux ans, le tout accompagné de rééducation, pour arriver à obtenir une qualité d’érection suffisante pour avoir des rapports sexuels avec sa partenaire.

Les opérations chirurgicales de la vessie, du rectum, et les interventions de chirurgie vasculaire abdominale sont également des causes de dysfonction érectile à cause des lésions directes provoquées par l’opération, mais aussi à cause de la gravité des problèmes de santé traités via ces opérations.

Radiothérapie

La dysfonction érectile s’installe rapidement et fréquemment (chez jusqu’à 75% des hommes) en cas de traitement d’un cancer au niveau abdomino-pelvien ou sur des ganglions abdominaux.

tags : dysfonction érectile et vieillissement; dysfonction érectile et hygiène de vie; dysfonction érectile et facteurs médicamenteux; dysfonction érectile et facteurs vasculaires; dysfonction érectile et diabète; dysfonction érectile et maladies neurologiques; dysfonction érectile et traumatismes physiques; dysfonction érectile et opérations chirurgicales; dysfonction érectile et radiothérapie