Des comportements qui aident

Cialis®

Cialis original€2.97 par pilules Acheter

Cialis Générique

Cialis générique€0.91 par pilules Acheter

Viagra®

Viagra original€3.01 par pilules Acheter

Viagra Générique

Viagra générique€0.47 par pilules Acheter

Troubles érectiles : Ce qui peut faire une différence

Bien que les troubles de l’érection soient un problème sérieux et souvent difficile à cibler mais aussi à gérer, il existe de nombreuses possibilités pouvant, à défaut d’un retour à la normale, permettre un arrêt de la dégradation de l’érection voire même une amélioration. Bien sûr, tout dépend du patient, et du type de trouble érectile. Des troubles de l’érection psychogènes (qui peuvent totalement disparaitre dès que le blocage psychologique aura été identifié et géré par le patient) ne se gèrent pas de la même manière que des troubles de l’érection organiques (qui peuvent être liés à un traumatisme ou une maladie grave).

Ce qui peut aider en cas de troubles de l’érection psychogènes

Car les possibilités ne sont pas les mêmes suivant le type de trouble érectile, voici pour commencer quelques éléments qui pourraient vous aider en cas de troubles psychogènes :

La communication et les relations du couple

La communication et les relations du coupleCela peut sembler bête dit comme ça, mais c’est pourtant une composante principale des troubles de l’érection de manière générale. Le manque de communication, les conflits, la jalousie, cela ne peut qu’envenimer les choses au sein du couple. Ne pas communiquer en cas de problème érectile peut mener à l’incompréhension, la frustration, la détresse… Tout cela ne peut qu’aggraver les troubles déjà présents chez l’homme. Il est donc impératif d’avoir une discussion ouverte avec sa partenaire au sujet de ce problème, afin d’évoquer les causes si elles sont connues, ou tout simplement pour rassurer sa partenaire et commencer à faire des efforts pour régler le problème à deux. Cet effort de communication peut-être le premier pas vers la guérison d’un trouble de l’érection psychologique. Cet effort de communication peut également passer par une consultation avec un sexologue, seul ou en couple.

La relaxation et le travail sur soi

En cas de dysfonction érectile causée par le stress, par la peur des performances, la peur de ne pas arriver à avoir une érection (des peurs fréquentes lors du premier rapport avec une nouvelle partenaire), la relaxation, le yoga, et d’autres activités de détente peuvent être des moyens de faire un travail sur soi afin d’être plus serein au quotidien, et donc, moins stressé également avant et lors des rapports sexuels. De plus, ces moyens de détente sont également connus pour être très bons pour la respiration et le corps de manière générale, ce qui ne peut qu’être positif pour vos futurs rapports sexuels.

Briser la routine

Avec la routine et la lassitude qui s’installe chez les couples de longue ou très longue durée, le temps de la passion sans limite des débuts semble bien loin. La femme ne se sent pas assez excitée, et ne ressent plus assez de tendresse pour avoir envie de faire l’amour avec son compagnon, l’érotisme du début, la passion, l’enthousiasme et les rapports très fréquents laissent place à des rapports de plus en plus espacés, de plus en plus forcés et programmés. Dans ces conditions, la compagne n’a parfois plus du tout envie de faire l’amour, et devant le manque de sollicitation et de désir de sa partenaire, l’homme peut ressentir des effets négatifs sur son érection. Briser la routine devient indispensable pour raviver la flamme au sein du couple. Jeux sexuels, jeux de rôle, massages, longues séances de préliminaires, nouvelles positions sexuelles, utilisation de jouets sexuels, il faut revoir la vie de couple et la vie intime, ainsi que réapprendre la tendresse et l’amour qu’on prenait pour acquis après des années de couple.

Ce qui peut aider en cas de troubles de l’érection organiques

Les cas de troubles de l’érection organiques étant bien plus graves (à cause des troubles de santé auxquels ils sont liés dont le problème d’érection n’est souvent qu’un symptôme), les mesures qu’il est possible de prendre sont bien plus limitées, mais tout aussi importantes :

Mieux manger

C’est un conseil qui vous aidera dans toutes les situations. Une alimentation inadaptée, non équilibrée, ne peut que causer des problèmes. A commencer par l’excès de cholestérol et ce que cela implique sur les artères (dépôts graisseux et durcissements). Le surpoids est également l’une des causes des troubles érectiles à cause de l’altération des artères.

Eviter les excès d’alcool et le tabac

Eviter les excès d’alcool et le tabacL’alcool entraîne une rigidification des artères et des vaisseaux, ce qui fait que l’hypertension est inévitable. Il est d’ailleurs prouvé que la quantité d’alcool et les effets vasculaires néfastes sont proportionnels. Plus on boit, plus on agresse son système vasculaire. Une trop forte consommation d’alcool (plus de quatre verres par jour) peut mener à des situations critiques avec des infarctus du myocarde. De même pour le tabac, qui aggrave l’hypertension et l’artériosclérose. Le fait de fumer augmente les risques d’avoir un jour des troubles érectiles par deux. La consommation d’alcool et le fait de fumer forment donc un cocktail explosif pour le système vasculaire, arrêter le plus tôt possible est donc important, avant que les dégâts ne soient irréversibles.

Pratiquer un sport

Il est prouvé que les troubles de l’érection sont plus fréquents chez les hommes sédentaires que chez les hommes sportifs. Le fait de pratiquer un sport permet d’améliorer la confiance en soi, la circulation sanguine (indispensable pour une bonne érection), cela permet de continuer à faire travailler les artères, d’avoir une action positive sur le cholestérol, de préserver plus facilement les tissus du pénis grâce à l’oxygénation améliorée du sang… Tout cela permet d’avoir une action positive sur le système vasculaire et de lutter contre les facteurs de risque liés aux troubles de l’érection (comme le diabète, l’hypertension, surpoids, etc).

Traiter la cause

Il ne s’agit pas seulement de ne s’occuper que du trouble de l’érection, mais de la pathologie qui le cause. Cela pourrait-être un diabète, et dans ce cas le stabiliser est très important. En cas d’hypertension, les conseils liés à l’hygiène de vie cités ci-dessus sont particulièrement adaptés, il en est de même pour toute autre pathologie ayant déclenché le trouble de l’érection. Il ne faut jamais oublier que le trouble de l’érection est souvent accompagné de pathologies assez graves.

Faire adapter vos traitements

Il n’est en effet pas rare qu’un médicament puisse avoir un effet "anti-érection", pour préserver votre vie sexuelle tout en continuant votre traitement, il est impératif de demander à votre médecin d’adapter les doses ou de chercher une alternative de traitement moins nocive si vous ressentez une dégradation de vos érections après la prise d’un médicament particulier.

tags : la communication et les relations du couple, la relaxation et le travail sur soi, briser la routine, mieux manger, eviter les excès d’alcool et le tabac, pratiquer un sport, traiter la cause, faire adapter vos traitements